On pique une tête ? Episode 1

Le moins qu’on puisse dire, c’est que cette année, on est plutôt gâtés par la météo. Et le seul endroit où l’on est vraiment bien, c’est dans la piscine.

Malheureusement, nous n’avons pas tous les moyens d’avoir une piscine dans le jardin et bon nombre d’entre nous se replient sur les piscines municipales et, pour les plus chanceux, sur les parcs aquatiques.

Mais, collectivité rime aussi avec hygiène, désagréments et petits tracas.

Petit passage en revue

La 1ère contrariété n’apparaît pas immédiatement. Ce sont les verrues. On sait aujourd’hui qu’elles sont dues au virus du papillomavirus. Elles ont une fâcheuse tendance à coloniser leurs hôtes. Il est donc urgent de réagir dès la 1ère apparition sous peine de les voir se multiplier à une vitesse plutôt redoutable.

Comment les reconnaître

A la piscine, ce sont essentiellement des verrues plantaires que l’on attrape. Elles naissent principalement sur les points d’appui du pied, tels que le talon. Ou, tout simplement, à un endroit affecté par une petite lésion, comme, par exemple, la peau qui s’est fendillée à force d’être trop restée dans l’eau. Mais on ne s’en aperçoit pas tout de suite.

C’est seulement au bout de quelques mois.

On a l’impression que la peau se multiplie. Mais ça fait mal aussi. Ce qui nous pousse généralement à modifier notre posture pour ne plus appuyer sur l’endroit douloureux. C’est une mauvaise idée car les problèmes de posture vont entraîner des douleurs conséquentes au niveau du dos et des articulations en général.

Il est alors urgent d’agir.

Des solutions ?

Les solutions naturelles, je dirais même, botaniques sont la chélidoine, cette jolie fleur jaune que l’on trouve dans les murailles et dont la sève est aussi jaune que la fleur. Il suffit de badigeonner la verrue avec la sève. Mais d’expérience, je n’ai jamais perdu une seule verrue de cette façon.

L’ail. On en a tous à la maison. Il est donc facile de se soigner. Faites toutefois attention à ce que la petite tranche d’ail que vous allez appliquer ne dépasse pas la circonférence de la verrue, sous peine de vous brûler.

L’homéopathie

La teinture mère de thuya ainsi que des granules, mais, il faut avouer que c’est assez fastidieux, tous les soirs de poser ses petits pansements sur les verrues. En revanche, c’est efficace.

Enfin, le laboratoire Vecteur Energy a mis au point un onguent à base d’argent colloïdal, l’Argencidela solution pour les verrues et les mycoses qui pulvérise les verrues rapidement, sans aucune douleur et de façon confortable puisqu’il suffit de masser ses pieds matin et soir, sans effet secondaire.