Il fait chaud et il faut boire.

Alors voilà une autre source d’inspiration pour ne pas vous ennuyer dans vos boissons.

Il existe 2 sortes de kéfirs. Le kéfir de fruits et le kéfir de lait. Aujourd’hui, je vous parle du kéfir de fruits.

On ne sait pas d’où il vient

L’origine du kéfir se perd dans la nuit des temps et il semble que l’on ne sache pas d’où il vient. Le ferment ne s’achète pas, du moins à ma connaissance, il se donne. Ce sont des grains, comme vous les voyez sur la photo. Et à chaque préparation de kéfir, ils se multiplient.

Demandez autour de vous.

Vous connaissez forcément une personne qui en fait. Et si ce n’est pas le cas, il y a sur Facebook des pages qui traitent du sujet et dont les membres envoient volontiers des grains. Sinon, allez dans les magasins bio et déposez une annonce.

La recette est simple

Il suffit de 4 cuillères à soupe de grains.

Ajoutez 50 grammes de sucre pour 2 litres d’eau, un demi citron et 2 figues.

Laissez à température ambiante jusqu’à ce que les figues remontent à la surface. La remontée s’effectue entre 24 et 48 h, tout dépend de la quantité d’eau que vous avez mise.

Filtrez et mettez au frigo dans une bouteille fermée hermétiquement, comme les bouteilles de limonade, par exemple, car la fermentation commence à ce moment-là.

Si vous voulez en refaire tout de suite, rincez vos grains, mettez les dans votre récipient et reprenez la recette.

Si vous souhaitez attendre avant d’en refaire, rincez vos grains et mettez les dans un bocal avec de l’eau et 2 cuillères à café de sucre. Et placez le bocal au frigo.

C’est frais et rafraichissant.

Ce n’est pas sucré et ça pétille.

La recette de base me permet de multiplier les grains et de les faire grossir. Ensuite, j’alterne pour ne pas avoir toujours le même goût et surtout j’utilise des fruits de saison.

Le kéfir rouge a donc été fait avec des framboises du jardin et des figues.

Et c’était magnifiquement bon et plus pétillant que d’habitude. Mais du coup, les grains sont devenus roses, alors je suis repassée à la recette de base pour leur rendre leur apparence et leur peps de base.

En fait, si vous voulez varier les fruits, allez-y de votre imagination. La seule règle est un fruit acide, de préférence un agrume, et un fruit sec. Et si les grains n’y trouvent pas leur compte, ils vous le feront savoir. Soit ils ne grossiront pas, soit ils ne se multiplieront pas.

Il m’arrive donc de mettre des dattes, des baies de goji ou des raisins secs. Et pour les fruits, des fraises, des pêches, des brugnons (je n’ai pas aimé avec des abricots frais), des mûres, des oranges, des pamplemousses… enfin, comme je disais, des fruits de saison.

Et ça sert à quoi ?

Les petits grains sont des amalgames de probiotiques. Leur composition varie selon leur origine. La boisson de kéfir vous sert donc à reconstituer votre flore intestinale. Et la qualité de la flore intestinale impacte le système immunitaire, le système hormonal et nerveux. Elle permet également de fabriquer des micro nutriments.

Qui peut en boire ?

Tout le monde, ou presque. Il y a entre 2 et 3 % d’alcool dans le kéfir de fruits, donc évitez d’en donner aux jeunes enfants. Mais à partir de 4 ou 5 ans, ils peuvent en boire. Ce sera toujours meilleur que les sodas du commerce.

Ensuite, les personnes qui souffrent de pathologies particulières, notamment au niveau des intestins, si vous êtes atteint de candida, ce qui implique de supprimer toute source de sucre, alcoolique ou ancien alcoolique, enceinte, consultez votre naturopathe.

De même, selon l’ayurvéda, si vous êtes de type Vata, il vaut mieux limiter votre consommation.

 

J’espère que cet article vous aura été utile. N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Prenez soin de vous

Je vous aime