Le batchcooking

Qui n’a pas pensé à s’avancer dans les préparations culinaires de la semaine ?

Beaucoup, et c’est la raison pour laquelle les plats préparés ont tant de succès.

Et pourtant, la solution est à portée de main.

Et quand je dis solution, je vous parle de la solution pour l’organisation en cuisine, la solution pour l’organisation des repas, le calme des soirées, le gain en énergie, en repos, le gain de temps à passer avec son conjoint et les enfants. Et tout cela, sans parler du gain au niveau de la santé.

En effet, qui dit organisation, dit petits plats faits maison et donc moins de consommation de produits chimiques, ce qui va ravir toute la famille. Je me suis retrouvée comme Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir…

Alors, on fait ça comment, le batchcooking ?

Il existe plusieurs méthodes.

Aujourd’hui, je vous parle de celle que j’utilise depuis longtemps.

Est-il nécessaire de vous redire que je suis une gourmande ? Alors, vous comprendrez que faire le marché est pour moi une épreuve. Non, pour de vrai, j’adore aller au marché mais… je dois choisir. Mes courses ne se font pas en fonction d’un plan alimentaire que je serais bien incapable de prévoir. Non, c’est les envies. Et les tentations sont nombreuses au marché. Alors, je revenais toujours avec des tas de fruits et de légumes… qui ne rentraient pas dans le frigo.

C’est comme ça, qu’un jour d’hiver…

J’ai décidé d’éplucher ma courge, de la détailler en morceaux et de les placer dans un récipient hermétique au frigo. Et j’ai fait la même chose pour les poireaux. Et je me suis dit que, pendant que j’y étais, je pouvais faire pareil pour le chou-fleur… et j’ai passé plus d’une heure à faire tout ça.

Et j’étais déjà contente, car je me suis aperçue que j’avais eu une seule fois à nettoyer mon plan de travail, j’avais déjà rationnalisé mon travail.

Mais le lundi soir est arrivé, et je rentrais au plus tôt à 20h30.  J’ai sorti mon plat hermétique du frigo, épluché un oignon et j’ai fait rissoler mon oignon et j’ai jeté mes morceaux de courge… le bonheur total. Une corvée en moins !

Et une grande leçon apprise

Je pouvais aller plus loin et éplucher tous mes légumes et même les ranger par type de plat. Ainsi, mon oignon épluché et non émincé a rejoint la courge.

La semaine suivante, je sortais mon plat hermétique du frigo et il contenait tous les ingrédients de ma recette.

Et quoi de plus gratifiant que de n’avoir que le meilleur de la cuisine après une journée de boulot.

Cuisiner, écouter de la bonne musique et boire un petit verre en attendant que ça cuise…

Dans un prochain post, je vous dirai comment aller encore plus loin avec le batchcooking.